Iran : règlements de compte au sommet

le
0
À moins de six mois de la présidentielle, une affaire de «pots de vin» ravive les tensions entre le clan du président Ahmadinejad et celui de son ancien protecteur, le guide de la révolution, l'ayatollah Khamenei.

Correspondante au Caire

En Iran, les bisbilles entre Mahmoud Ahmadinejad et Ali Larijani ne sont un secret pour personne. Cette semaine, elles ont pourtant atteint un stade encore plus virulent avec cette passe d'armes publique dans l'enceinte du parlement, annonciatrice d'une campagne électorale aux allures de guerre de tranchées pour la présidentielle de juin prochain. À l'origine de cette nouvelle crise dans la sinistre saga qui oppose les deux rivaux politiques issus du clan conservateur: une histoire de sous, et surtout de réseaux d'influence.

Retour sur les faits: dimanche 3 février, Ahmadinejad est venu défendre son ministre du Travail, Abdolreza Sheykholeslami devant les députés. Ces derniers - majoritairement issus du mê...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant