Iran : Rafsandjani remis en selle par le pouvoir

le
0
Face au protégé d'Ahmadinejad, le guide suprême a entériné la candidature de l'ancien président proche des réformateurs.

Une fois de plus l'indomptable président Mahmoud Ahmadinejad a osé. Sans en référer au guide suprême de la République islamique, son gendre et protégé Esfandiar Rahim Mashaie, mal aimé du système, s'est porté candidat à l'élection présidentielle du 14 juin. Qui plus est juste avant la clôture des enregistrements, samedi, dans une ambiance électrique au ministère de l'Intérieur. Un ultime coup de force qui a promptement contraint le guide Ali Khamenei à prendre son téléphone pour encourager l'un de ses plus vieux rivaux, l'ancien président de la République Ali Akbar Hashemi Rafsandjani à se porter candidat pour barrer la route à Mashaie le «déviant».

Esfandiar Rahim Mashaie veut empiéter sur le clergé chiite et promouvoir un nationalisme iranien en contradiction avec la vision panislamique du chiisme. Électron libre, il ne craint pas de...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant