Iran : ontre "Charlie Hebdo", les caricatures de l'Holocauste

le
4
Des Iraniennes manifestant à Téhéran contre Charlie Hebdo le 19 janvier après la publication en une d'une caricature du prophète Mahomet.
Des Iraniennes manifestant à Téhéran contre Charlie Hebdo le 19 janvier après la publication en une d'une caricature du prophète Mahomet.

La République islamique a une bien curieuse manière de surfer sur la vague Charlie Hebdo. Après avoir tout d'abord condamné l'attaque sanglante contre le siège de l'hebdomadaire satirique, l'Iran n'a pas manqué de dénoncer par la suite la publication, en couverture du journal, d'une caricature de Mahomet brandissant une pancarte "Je suis Charlie". Et joint désormais le geste à la parole. Ainsi le Tehran Times révèle que la maison de la caricature d'Iran, un organisme lié à la mairie de la capitale iranienne, et le centre culturel ultraconservateur Sarcheshmeh ont lancé un nouveau "concours international" de caricatures remettant en cause l'Holocauste. "Après la publication de caricatures danoises dénigrant (notre Prophète), nous avons été témoins d'un incident similaire de la part, cette fois, de la publication française Charlie Hebdo", affirme le directeur de la maison de la caricature, Massoud Shojaei Tabatabaei, dans le quotidien iranien ultraconservateur Keyhan. "En sachant que l'Occident est très sensible à propos de l'Holocauste, nous proposons de les tester sur ce sujet." Le "vainqueur" du concours se verra remettre la somme de 12 000 dollars, le second 8 000 et le troisième 5 000 dollars. Les participants auront jusqu'au 1er avril pour envoyer leurs "oeuvres", qui seront présentées au musée d'art contemporain de la Palestine à Téhéran. Soufflant volontiers sur les braises, Massoud Shojaei Tabatabaei ne manque...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • delapor4 le lundi 2 fév 2015 à 15:16

    Si M570, la Sh. a été sacralisée par la Loi Gayssot. C'est comme le Coran, on ne peut pas y toucher.

  • M5707335 le lundi 2 fév 2015 à 14:57

    la différence c'est que la Shoah ne relève pas du divin, non?

  • delapor4 le lundi 2 fév 2015 à 14:46

    Nous nous fichons de ce qui est sacré pour d'autres pourvu que ce soit conforme à nos lois. Ils se fichent de ce qui est sacré pour nous pourvu que ce soit conforme à leurs lois. Très bonne réponse, d'autant qu'elle est pacifique. Elle ne tue personne, vraiment bravo !

  • M7097610 le lundi 2 fév 2015 à 14:44

    c'est moins grave que des bombes... Valls le caudillo pourra toujours essayer d'appliquer la loi gaissot !