Iran-Obama autorise le Congrès à se prononcer sur un accord

le
1

WASHINGTON, 14 avril (Reuters) - Barack Obama a donné son feu vert mardi au projet de loi qui autorise le Congrès à se prononcer sur l'accord en gestation concernant le programme nucléaire iranien, sous la pression des élus républicains et d'une partie des démocrates qui ont adopté un texte de compromis en ce sens. Le président des Etats-Unis avait menacé d'opposer son veto au texte initial qu'il jugeait néfaste à la dernière phase des négociations avec Téhéran censées aboutir à un règlement définitif du contentieux avant le 30 juin, conformément à l'accord-cadre conclu le 2 avril à Lausanne. Le projet de loi rédigé par Bob Corker, président de la commission sénatoriale des Affaires étrangères, proposait au départ de laisser 60 jours aux élus pour examiner les termes de l'accord, délai pendant lequel aucun allégement des sanctions ne serait possible. Dans le cadre du compromis adopté mardi à l'unanimité par la commission sénatoriale des Affaires étrangères, ce délais a été ramené à 30 jours, ce qui est plus acceptable pour l'exécutif. "Ce que nous avons clairement fait comprendre aux démocrates et aux républicains de la commission des Affaires étrangères du Sénat, c'est que le président serait disposé à signer le compromis proposé", a dit Josh Earnest, porte-parole de la Maison blanche. Selon Bob Corker, la présidence s'y est ralliée après avoir constaté que de nombreux démocrates y étaient favorables. Le texte, qui doit désormais être voté en séance plénière, pourrait atteindre le seuil des 67 voix qui le mettrait à l'abri d'un veto présidentiel. Il autorise donc le Congrès à se prononcer sur l'accord qui se dessine, mais n'exige plus du président qu'il certifie que l'Iran n'encourage pas des actes terroristes contre les Etats-Unis. Il demande en revanche à son administration d'informer régulièrement le Congrès sur le sujet, ainsi que sur les programmes nucléaire et balistique de la République islamique. (Patricia Zengerle, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7940311 le mercredi 15 avr 2015 à 07:20

    Ben dis donc, Obama, il est devenu moins dictateur, dirait-on ?