Iran : les négociations nucléaires piétinent

le
0
Deux jours de dialogue à Moscou n'ont débouché que sur la perspective d'un nouveau rendez-vous.

Entre les grandes puissances et l'Iran, les négociations sur le nucléaire se révèlent toujours aussi laborieuses, mais le fil n'est pas rompu. Mardi soir après déjà deux jours de discussions à huis clos dans un grand hôtel moscovite, les émissaires du groupe des «5 + 1» (États-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni, plus Allemagne) et leurs homologues de Téhéran jouaient les prolongations, s'efforçant de repousser d'autant la probabilité d'une intervention militaire israélienne contre le régime des mollahs. La possibilité d'une nouvelle rencontre, à une date ultérieure, était même évoquée.

Singularité russe

Comme d'habitude, le droit, revendiqué par Téhéran, d'enrichir son uranium, reste la pierre d'achoppement des discussions. Craignant que ce processus ne constitue le premier pas vers la possession de la bombe atomique, les Occidentaux exigent de leur interlocuteur qu'il cesse l'enrichissement d'uranium à hauteur de 20 %, aujourd'hui produit dans l'u

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant