Iran : le président Rohani veut «dialoguer sur un pied d'égalité»

le
0
Iran : le président Rohani veut «dialoguer sur un pied d'égalité»
Iran : le président Rohani veut «dialoguer sur un pied d'égalité»

Après avoir pris officiellement ses fonctions de président de la République islamique d'Iran samedi, Hassan Rohani a prêté serment dimanche devant le Parlement, affirmant à l'adresse de la communauté internationale que la seule façon de communiquer avec son pays était le dialogue. Ce religieux modéré âgé de 64 ans avait promis la veille d'agir pour lever ces sanctions «injustes», imposées par les Occidentaux en raison du programme nucléaire controversé de Téhéran et qui paralysent l'économie du pays.

«On ne peut pas faire céder le peuple iranien (sur ses droits nucléaires) par les sanctions et les menaces de guerre», a déclaré Hassan Rohani à l'issue de sa prestation de serment lors d'un discours devant le Parlement. «La seule solution pour parler avec l'Iran est le dialogue sur un pied d'égalité (...) pour faire baisser les hostilités», a-t-il ajouté. «Si vous voulez une réponse appropriée, n'utilisez pas le langage des sanctions mais plutôt celui du respect», a-t-il encore insisté.

Rassurer Israël mais aussi les monarchies du Golfe

«Je déclare clairement que nous n'avons jamais cherché la guerre avec le monde», a encore lancé le président, en allusion notamment aux craintes exprimées par Israël que l'Iran puisse utiliser une éventuelle bombe atomique à l'encontre de l'Etat hébreu. Les pays occidentaux et Israël soupçonnent Téhéran de chercher à fabriquer l'arme nucléaire sous couvert de son programme civil, ce que dément catégoriquement la République islamique.

Hassan Rohani a également tenté de rassurer les monarchies arabes du Golfe qui accusent Téhéran de s'ingérer dans leurs affaires intérieures. L'Iran «cherche la paix et la stabilité dans la région» et s'oppose à «tout changement des régimes politiques ou des frontières par la force ou par les interventions étrangères», a assuré le chef de l'Etat. Le 11 juillet, des experts britanniques ont dévoilé l'existence ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant