Iran : l'UMP demande à Hollande sa position

le
2
Le déplacement, révélé par Le Figaro, de l'ancien premier ministre Michel Rocard en Iran vendredi, est la marque selon Jean-François Copé d'un manque d'autorité du nouveau président ou bien d'une diplomatie parallèle.

Qu'est allé faire Michel Rocard en Iran vendredi? Comme l'a révélé Le Figaro, l'ancien premier ministre s'est rendu à Téhéran pour une visite de trois jours, durant laquelle il a notamment rencontré le ministre des Affaires étrangères, Ali Akbar Salehi, ainsi que le négociateur en charge du dossier nucléaire, Saïd Jalili. Était-il porteur d'un message de François Hollande? Non, a assuré samedi l'entourage du président élu, évoquant un «déplacement privé, une initiative personnelle», en aucun cas «une mission».

La réponse n'a pas suffi à Jean-François Copé, secrétaire général de l'UMP, qui a sauté sur l'occasion pour réclamer au président élu «d'expliquer aux Français quelle politique il entend mener vis-à-vis de l'Iran». «Soit il s'agit d'une initiative purement personnelle. Elle traduit alors déjà l'absence d'autorité du président élu sur sa majorité», écrit le maire de Meaux dans un communiqué. «Soit François Hollande était informü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • puck le lundi 14 mai 2012 à 16:13

    lagarto,vous parlez sans doute de la republique bananière de l'époque miterrand père et fils !

  • Ross007 le lundi 14 mai 2012 à 09:41

    lagarto: de quel droit parlez vous du monde entier?