Iran : l'espion qui hante la CIA

le
0
L'ancien agent du FBI, Robert Levinson, disparu en Iran en mars 2007, sur une photo envoyée en avril 2011 à sa famille.
L'ancien agent du FBI, Robert Levinson, disparu en Iran en mars 2007, sur une photo envoyée en avril 2011 à sa famille.

C'est le plus ancien otage américain de l'histoire. Certains à Washington pensent même qu'il est déjà mort. Robert Levinson n'a plus donné signe de vie depuis mars 2007, date à laquelle cet ancien agent du FBI, aujourd'hui âgé de 65 ans, a disparu sur l'île iranienne de Kish. À l'époque, le département d'État l'assure : Robert Levinson ne travaillait pas pour le compte de la CIA. Au contraire, il se trouvait en Iran pour des motifs strictement personnels. Or, six ans et demi après sa disparition, une enquête menée conjointement par l'agence Associated Press et le Washington Post contredit totalement la version officielle. D'après les deux médias américains, Robert Levinson travaillait bien pour les services extérieurs des États-Unis, mais à leur insu. Une histoire rocambolesque révélant de rares dysfonctionnements au sein de la plus connue des agences de renseignements au monde.

Après avoir quitté le FBI en 1998, au bout de vingt années de bons et loyaux services, Robert Levinson devient enquêteur privé. Mais son expertise unique sur la mafia russe lui vaut bientôt d'être contacté par la CIA, par le biais d'une amie. Spécialiste de la Russie comme lui, Anne Jablonski, désormais analyste de l'agence au bureau des questions transnationales, décide de s'attacher ses services. Sa nouvelle mission : voyager à travers le monde et établir des rapports détaillés pour le compte de l'agence. Le contrat, d'une valeur de 85 000...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant