Iran-Kerry maintient sa version de l'accord de Lausanne

le
0

WASHINGTON, 12 avril (Reuters) - John Kerry a défendu dimanche la manière dont il a présenté l'accord-cadre de Lausanne sur le nucléaire iranien, alors qu'Ali Khamenei, le guide suprême de la République islamique, en a donné une version différente et que le sénateur John McCain a fustigé les "délires" du secrétaire d'Etat américain. "Je m'en tiens point pour point à ce que j'ai dit", a-t-il dit dans l'émission "This Week" sur la chaîne ABC. Ali Khamenei a déclaré cette semaine qu'une fois un accord définitif signé, toutes les sanctions contre l'Iran seraient immédiatement levées, alors que John Kerry maintient que celles-ci seraient supprimées progressivement. "Vous savez, ils vont communiquer sur leur point de vue et évidemment affirmer que nous communiquons sur le nôtre", a déclaré John Kerry, tout en rappelant que même si les interprétations du premier accord intérimaire de Genève (novembre 2013) avaient divergé entre Iraniens et Américains, l'Iran en avait respecté les termes. Le secrétaire d'Etat a souligné que la Russie avait déclaré que les principaux points de l'accord tels que présentés par les Etats-Unis constituaient des "informations fiables et précises". John Kerry a mis en garde le Congrès, devant lequel il présentera l'accord lundi et mardi, contre la tentation d'entraver la mise en oeuvre de l'accord de Lausanne, qui doit être concrétisé par un accord définitif d'ici le 30 juin. Le Congrès doit prochainement examiner un projet de loi bipartite prévoyant de donner aux élus du Capitole un droit de regard sur tout accord final avec l'Iran et la levée des sanctions à l'encontre de la République islamique. (Susan Cornwell; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant