Iran-Israël a failli recourir à la force à trois reprises-Barak

le
0

JERUSALEM, 22 août (Reuters) - Le gouvernement israélien a voulu à trois reprises mener une action militaire contre les installations nucléaires iraniennes au cours des dernières années, mais l'avis de l'armée et les craintes de représailles diplomatiques de la part des Etats-Unis l'en ont dissuadé, a révélé l'ancien ministre de la Défense Ehud Barak. Lui même et le Premier ministre Benjamin Netanyahu ont souhaité qu'une telle opération soit menée en 2010, puis en 2011 et en 2012, a-t-il précisé dans le cadre d'entretiens avec ses biographes, diffusés vendredi soir par la deuxième de chaine de télévision israélienne. En 2010, l'armée a alors fait savoir qu'elle n'avait pas les "capacités opérationnelles" de procéder à de telles frappes, toujours selon Ehud Barak, qui fut ministre de la Défense de 2007 à 2013 et chef du gouvernement de 1999 à 2001. En 2011, deux ministres appartenant au cabinet de sécurité convoqué pour examiner à nouveau cette option s'y sont opposés, a-t-il poursuivi. En 2012, l'intervention aurait coïncidé avec des manoeuvres militaires américano-israéliennes. "Nous avions l'intention de la mener", a dit Ehud Barak, mais le moment était mal choisi. L'Iran et les grandes puissances impliquées dans les négociations sur son programme nucléaires ont conclu en juillet un accord censé empêcher la République islamique de se doter de l'arme atomique. Le gouvernement israélien, convaincu qu'il sera inefficace, a quant a lui dénoncé une "erreur historique". (Maayan Lubell, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant