Iran : «IR-10» l'usine secrète pour une bombe au plutonium

le
0
Le projet de construction d'une telle usine mettrait à mal la sincérité iranienne dans les négociations sur le nucléaire.

Si la centrale à eau lourde d'Arak a surgi comme pomme de discorde dans les négociations sur le nucléaire iranien, c'est parce que le plutonium qu'elle produira peut servir à fabriquer la bombe atomique. L'affaire était connue mais ne paraissait pas urgente à tout le monde. La construction de la centrale en question ayant subi des retards, elle ne sera achevée qu'à l'été prochain. Mais de nouveaux éléments prouvent que, dans leur course à l'arme nucléaire, les Iraniens poursuivent très sérieusement la filière du plutonium, avec autant d'acharnement que celle de l'uranium enrichi, privilégiée jusqu'ici par les négociateurs occidentaux.

Pour que le combustible irradié du réacteur d'Arak, officiellement destiné à la recherche médicale, puisse servir à des fins militaires, il faut des installations permettant de séparer le plutonium. Jus...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant