Iran : "Gershad", l'application pour échapper à la police des m?urs

le
0
En Iran, la brigade des moeurs est le bras droit idéologique du pouvoir en place, explique la sociologue Azadeh Kian.
En Iran, la brigade des moeurs est le bras droit idéologique du pouvoir en place, explique la sociologue Azadeh Kian.

"Miroir, mon beau miroir, dis-moi qui est la plus en règle. » Avant de sortir de chez elles, nombre d'Iraniennes rajustent maquillage et foulard dans l'espoir d'esquiver la police des m?urs, une brigade en charge du strict respect des codes vestimentaires. Le hijab, qui désigne le voile dans son acception large, est obligatoire pour les femmes, dont la tenue ne peut mettre en valeur les attributs. Moins visés par ces critères, les hommes sont malgré tout priés de soigner leur apparence (extravagances capillaires s'abstenir).

Tout contrevenant s'expose au mieux à un avertissement, au pire à une amende. Il peut même écoper d'un séjour au poste. Pour échapper aux griffes de ces escouades le plus souvent postées sur les places des grandes villes, des militants iraniens ont lancé début février « Gershad », une application de géolocalisation qui permet à chaque Iranien de révéler en temps réel façon « Coyote » la position de ces agents sur un plan de Téhéran. Un petit pictogramme en uniforme apparaît sur la carte dès lors qu'un nombre suffisant d'utilisateurs signale leur présence à cet endroit. Disponible depuis quelques semaines sur les téléphones portables équipés du système Android, « Gershad » est l'?uvre d'une équipe de programmeurs anonymes.

3 millions d'avertissements entre mars 2013 et mars 2014

Las « d'être humiliés », ses créateurs entendent ainsi...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant