Iran-Feu vert de Khamenei à la poursuite des négociations

le
0

DUBAÏ, 27 novembre (Reuters) - L'ayatollah Ali Khamenei, guide suprême de la Révolution, a donné son aval jeudi à la poursuite des négociations internationales sur le programme nucléaire iranien, tout en jugeant que "le ciel ne s'effondrera(it) pas" en cas d'échec. N'ayant pu aboutir à la date butoir du 24 novembre, Téhéran et les six grandes puissances regroupées sous l'appellation P5+1 (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité plus l'Allemagne) sont convenus lundi de se donner sept mois supplémentaires pour trouver un accord définitif sur ce programme jugé suspect par Israël et les Occidentaux. "De la même façon que je n'étais pas opposé aux négociations, je ne suis pas contre leur prolongation", dit le guide suprême sur son site internet, saluant "le sérieux et l'abnégation" des négociateurs iraniens. "A juste titre et avec honnêteté, ils ont résisté aux menaces et aux intimidations de l'autre camp et, à la différence de celui-ci, n'ont pas changé d'avis tous les jours." "Etant donné les problèmes actuels, les dirigeants américains ont besoin de succès et d'une grande victoire", poursuit-t-il, évoquant les tensions raciales suscitées par l'affaire Michael Brown. (voir ID:nL6N0TH0YY ) "Qu'un accord sur le programme nucléaire soit conclu ou non, sachez que la sécurité d'Israël recule jour après jour", ajoute-t-il. L'Etat hébreu craint pour son existence si l'Iran se dote de l'arme nucléaire et menace d'intervenir militairement pour l'en empêcher. Il s'oppose en outre à la poursuite des négociations, jugeant qu'elles permettent à Téhéran de gagner du temps pour poursuivre ses recherches nucléaires. (Michelle Moghtader; Eric Faye et Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant