Iran : comment le Quai d'Orsay a briefé les entreprises françaises

le
0

Les patrons français ont été invités par les autorités à faire preuve de discrétion une fois sur place. Une recommandation de prudence également formulée, non sans arrières-pensées commerciales cette fois, par l'ambassade américaine à Paris.

«Allez-y, mais sans trop en parler!» Du Quai d'Orsay à Bercy, la consigne de discrétion a été martelée à la centaine d'entreprises qui se rendent en Iran. «Elles doivent être conscientes du contexte bien parti­culier de leur visite», affirme au ­FigaroLaurent Fabius, le ministre des ­Affaires étrangères, chantre pourtant de la diplomatie économique. Pour fixer le cadre de ce voyage, ses participants ont été dûment chapitrés jeudi à la Direction du Trésor, où le message suivant leur a été délivré: «Les sanctions n'ont pas encore été levées, la banque centrale iranienne reste sur la liste noire, or toute transaction doit passer par ­celle-ci. Inutile par conséquent de vous précipiter!» «C'est vrai qu'on ne peut pas en...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant