Iran : Ban Ki-moon brise l'embargo diplomatique

le
0
Le secrétaire général de l'ONU assiste au 16e sommet des pays non alignés qui se tient à Téhéran jeudi et vendredi.

Le symbole ne pouvait être plus explicite. Devant l'entrée du centre de conférence qui accueille pendant deux jours à Téhéran le 16e sommet du Mouvement des non alignés (MNA), le pouvoir iranien a exposé les carcasses des voitures des scientifiques iraniens victimes d'attentats depuis 2010, ainsi que les photos de ces «martyrs».

L'Iran n'a pas fait mystère de sa volonté d'utiliser cette rencontre pour tenter de rompre l'isolement international dont il est victime en raison de la poursuite de son programme nucléaire militaire. Alors que pèse sur le pays une menace de frappes israéliennes, que les sanctions «mordent» désormais le pouvoir et que les États-Unis ont renforcé leur présence militaire dans le Golfe, la république islamique veut aussi saisir l'occasion de rallier une partie des non alignés à son programme nucléaire.

Fondé en 1961 à Belgrade, en pleine guerre froide, par des pays qui voulaient marquer leur indépendance vis-à-vis des deux blocs, soviét

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant