Irak-Washington entend éviter de nouveaux abus à Mossoul

le
0
    NATIONS UNIES, 22 septembre (Reuters) - L'émissaire 
américain pour la coalition contre le groupe Etat islamique (EI) 
a annoncé mercredi une "tolérance zéro" pour les abus sur des 
civils lors de l'offensive prochaine de Mossoul, plus grande 
ville d'Irak encore sous le contrôle des djihadistes. 
    S'exprimant lors d'une réunion en marge de l'Assemblée 
générale de l'Onu, Brett McGurk a assuré que la coalition avait 
déjà pris des mesures pour éviter de voir se répéter les abus 
constatés lors de la prise de Falloudja en juin, où des milices 
chiites ont emprisonné, torturé et abusé de civils sunnites. 
  
    Un meilleur contrôle des personnes fuyant la ville devrait 
assurer la protection des résidents, selon l'émissaire 
américain. 
    "Nous devons nous assurer que le processus de contrôle est 
mené de manière professionnelle, avec des observateurs tiers 
présents aux postes de contrôle", a dit Brett McGurk à des 
journalistes. 
    Plusieurs brigades -- forces kurdes peshmergas, milices à 
majorité chiite -- participent aux combats contre l'EI en Irak 
et laissent redouter des tensions sectaires. 
    Washington entend s'assurer que les forces de sécurité 
déployées à Mossoul seront constituées de militaires formés par 
la coalition, et que le rôle des différentes factions sera 
défini avant l'offensive, a déclaré Brett McGurk. 
 
 (Yara Bayoumy; Julie Carriat pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant