Irak-Villages repris par l'armée après une victoire près de Bagdad

le
0

* Les forces irakiennes enregistrent quelques progrès * Prochaine grande bataille prévue : Amriyat al Falloudja * Les deux camps s'y préparent * L'Etat islamique dit avoir prévu 100 kamikazes par Ahmed Rasheed BAGDAD, 26 octobre (Reuters) - Les forces gouvernementales irakiennes ont repris quatre villages dimanche près d'une crête de montagne surplombant des lignes de l'Etat islamique (EI), apprend-on auprès des services de sécurité. Samedi, après des mois de combat, les forces de sécurité, épaulées par les milices chiites, ont réussi à reprendre aux islamistes la ville de Djourf al Sakhar, située juste au sud de Bagdad, tandis que les combattants kurdes reprenaient le contrôle de Zoumar, dans le nord de l'Irak. Samedi toujours, les forces de sécurité irakiennes, appuyées par les milices chiites, ont lancé l'assaut dans des secteurs autour des monts Himrine, foyer djihadiste situé à une centaine de kilomètres au sud de la ville pétrolière de Kirkouk. Et dimanche, ils ont pris le contrôle de quatre villages situés dans ce secteur, apprend-on auprès des services de sécurité. Aller plus vite est très difficile, explique-t-on, en raison de la présence de mines plantées dans le sol ainsi que d'habitations piégées. "Nous avons décidé d'avancer lentement. Nous tenons le terrain, érigeons des tours de contrôles, ôtons les explosifs et construisons des barrages de sable pour empêcher les hommes armés de revenir", a déclaré le major Ahmed Nou'aman joint par téléphone. L'opération vise à isoler les combattants de l'EI qui contrôlent les localités de Djalaoula et de Saadiya et les couper des zones dont ils ont pris le contrôle au nord-est de la ville de Bakouba, qui est contrôlée par les forces de sécurité irakiennes et les milices chiites. "N'AYEZ PAS PEUR" Les forces gouvernementales et les peshmergas kurdes tentent depuis des mois de reprendre Djalaoula et Saadiya, situées au nord-est de Bagdad. Les forces gouvernementales et les milices chiites ont aussi tenté d'avancer sur un village près de la ville de Tikrit contrôlé par l'EI, dit-on. Mais ils n'ont pas réussi face aux tirs des snipers et aux mines et autres explosifs. Dimanche, un kamikaze dans un véhicule rempli d'explosifs a tué trois militaires sur une voie rapide à l'ouest de la ville de Tikrit, apprend-on de source militaire. La prochaine grande opération de sécurité devrait viser la localité d'Amriyat al Falloudja, située dans la province sunnite d'Anbar, à 40 km à peine de Bagdad. Les djihadistes semblent eux aussi se préparer à la bataille. Des combattants dans la ville voisine de Falloudja, bastion de l'EI et ancien fief d'Al Qaïda sous l'occupation américaine en Irak, se sont adressés à leurs partisans en utilisant des haut-parleurs montés sur des véhicules pris à la police. "N'ayez pas peur. Ne vous inquiétez pas de ce qui s'est passé à Djourf al Sakhar. Les moudjahidine vont revenir", a-t-on entendu au haut-parleur, selon ce qu'a déclaré à Reuters une personne de Falloudja. "Réjouissez-vous. Nous avons 100 kamikazes qui se préparent pour la bataille d'Amriyat al Falloudja et nous en avons encore davantage si la situation le nécessite." (Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant