Irak-Une quarantaine de morts dans une série d'attentats

le
0

(Actualisé avec attentat à Bagdad et contexte) BAGDAD, 27 octobre (Reuters) - Un attentat à la voiture piégée a fait 15 morts lundi dans le centre de Bagdad et un autre a coûté la vie à 27 miliciens chiites à la périphérie de Djourf al Sakhar, ville située au sud de la capitale reprise la veille aux djihadistes de l'Etat islamique, a-t-on appris de sources militaires et policières. Djourf al Sakhar, dont les forces gouvernementales ont chassé les djihadistes avec l'aide des miliciens chiites au terme de plusieurs mois de combat, revêt une importance stratégique. En tenant cette localité située sur le cours de l'Euphrate, l'armée irakienne empêcherait les djihadistes de l'Etat islamique, positionnés autour de Bagdad, de resserrer leur étau autour de la capitale plus de quatre mois après le début de leur offensive dans le nord et l'ouest de l'Irak. Cela pourrait aussi couper les lignes des djihadistes vers leurs fiefs de la province occidentale d'Anbar, traversée par l'Euphrate, et les empêcher de progresser vers le sud chiite de l'Irak. Tandis que les forces irakiennes et les milices chiites célébraient leur victoire, une pluie d'obus de mortier s'est abattue sur la ville dimanche. Les tirs en provenance de l'ouest de la ville, où les hommes de l'Etat islamique se sont repliés, ont fait plusieurs dizaines de morts, rapporte un correspondant de Reuters sur place. OFFENSIVE EN VUE À AMRIYAT AL FALLOUDJA Lundi, c'est donc un attentat commis par un kamikaze au volant d'un Humvee qui a fait 27 morts et une soixantaine de blessés. A Bagdad même, l'attentat a été commis dans une rue commerçante du quartier de Karrada, où cohabitent chiites et sunnites ainsi que d'autres communautés religieuses et ethniques. L'US Air force et les avions de la coalition internationale formée pour combattre l'Etat islamique ont mené dimanche et lundi sept raids en Irak, selon le commandement central de l'armée américaine. Trois ont visé des positions proches du barrage de Mossoul, où une petite unité du mouvement a été touchée. Les autres ont notamment eu lieu à Falloudja, à Baïdji et à Zoumar. Six membres des forces irakiennes ont par ailleurs été tués par les extrémistes à Al Mansouriyah, au nord-ouest de la capitale. La prochaine bataille d'envergure se prépare juste à l'ouest de Bagdad, à Amriyat al Falloudja, ville de la province majoritairement sunnite d'Anbar encerclée par les djihadistes. Les forces gouvernementales s'apprêtent à y mener une offensive pour en briser le siège, dit-on de source proche des services de sécurité. (Michael Georgy; Bertrand Boucey et Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant