Irak-Une milice chiite tue 68 sunnites dans une mosquée

le
0

(Actualisé avec précisions) BAGDAD, 22 août (Reuters) - Des miliciens chiites irakiens ont attaqué vendredi une mosquée sunnite dans un village de la province de Diyala, dans l'est de l'Irak, tuant au moins 68 personnes, a-t-on appris de sources sécuritaires et auprès de la morgue. Les corps ont été acheminés à l'hôpital de la ville de Bakouba, à un cinquantaine de kilomètres au nord-est de Bagdad, ont ajouté les sources. La province de Diyala a été le théâtre de nombreux attentats et affrontements interconfessionnels ces derniers mois. Fin juillet, des miliciens chiites avaient exécuté 15 sunnites et pendu leurs corps à des pylônes électriques sur une place de Bakouba. ID:nL6N0Q5625 Vendredi, quelque 150 fidèles étaient rassemblés pour la grande prière hebdomadaire lorsque les miliciens chiites ont fait irruption dans la mosquée, ouvrant le feu sans distinction sur les hommes, femmes et enfants, a raconté une parlementaire sunnite de Diyala, Nadiha al Dayani. Selon un officier de l'armée irakienne, qui a tenu à rester anonyme, les miliciens voulaient venger la mort de trois des leurs, tués un peu plus tôt par l'explosion de deux bombes près de la maison d'un de leurs chefs. Un chef de tribu sunnite, Salman al Djibouri, a promis que le massacre de la mosquée ne resterait pas non plus impuni. "Les tribus sunnites ont reçu la consigne de venger ces morts", a-t-il déclaré. Cette flambée de violence risque de compromettre les efforts du nouveau Premier ministre irakien, le chiite Haïdar al Abadi, pour regagner la confiance de la communauté sunnite, dont les relations exécrables avec son prédécesseur, Nouri al Maliki, ont favorisé l'offensive des djihadistes de l'Etat islamique dans le nord du pays. (Raheem Salman; Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant