Irak : retour à Nadjaf, l'ostracisée redevenue ville sainte et rebelle

le
0

On la surnomme "le Vatican du chiisme". Toute l’année, la ville de Nadjaf, au sud de l’Irak, attire des millions de pèlerins venus se recueillir sur le tombeau de l’imam Ali, cousin et gendre de Mahomet. La ville sainte irakienne, ostracisée sous Saddam Hussein, est connue pour avoir été le point de départ de l’insurrection contre l’invasion américaine, en 2004. Notre reporter est retourné à Nadjaf, où les milices sont désormais en guerre contre l’organisation État islamique.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant