Irak-Quarante membres de l'Etat islamique condamnés à mort

le
1
    BAGDAD, 18 février (Reuters) - Quarante membres de 
l'organisation Etat islamique (EI) ont été condamnés à mort 
jeudi en Irak pour leur implication dans le meurtre de centaines 
de soldats gouvernementaux tués après avoir été capturés en 
2014, a déclaré un porte-parole de la justice. 
    L'assassinat de près de 1.700 militaires qui fuyaient une 
ancienne base américaine installée près de Tikrit, est devenu le 
symbole de la brutalité des djihadistes sunnites de l'EI et de 
leur haine envers les chiites, majoritaires en Irak. 
    Les 40 condamnés à mort ont été reconnus coupables d'actes 
de terrorisme, a dit Abdoul Sattar al Birkdar, porte-parole du 
Conseil judiciaire suprême d'Irak. Sept accusés ont été 
acquittés et libérés faute de preuve. 
    Après la reprise de Tikrit, l'an dernier, les forces de 
sécurité ont arrêté des dizaines de suspects. Vingt-quatre ont 
été condamnés à mort en juillet et attendent encore le résultat 
de leur appel. 
    Amnesty International a dénoncé jeudi les conditions 
entourant les condamnations à mort des accusés, les jugeant 
"fondamentalement biaisées". Selon l'ONG de défense des droits 
de l'homme, près de 100 personnes se trouvent dans les couloirs 
de la mort en Irak. 
    Abdoul Sattar al Birkdar a déclaré que toutes les 
condamnations à mort ordonnées jeudi étaient susceptibles 
d'appel, comme le prévoit la législation irakienne dans les cas 
de condamnation à la peine capitale ou à la prison à vie. 
 
 (Ahmed Rasheed,; Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3182284 le jeudi 18 fév 2016 à 17:33

    enterrez-les avec de la chaux vive.