Irak-Paris appuiera les forces locales jusqu'à l'éradication de l'EI

le
0
    PARIS, 19 octobre (Reuters) - La France apportera son 
soutien aux forces irakiennes et kurdes engagées dans 
l'offensive déclenchée lundi contre l'Etat islamique à Mossoul, 
la deuxième ville d'Irak, jusqu'à l'éradication de 
l'organisation djihadiste, a déclaré mercredi Jean-Yves Le 
Drian.  
    La France est engagée depuis septembre 2014 en Irak dans le 
cadre de la coalition emmenée par les Etats-Unis qui apporte son 
soutien, notamment aérien, aux forces locales sur le terrain. 
    "Nous combattons en appuyant les forces irakiennes et les 
forces Pershmergas dans leur détermination à reconquérir 
Mossoul", a dit le ministre français de la Défense à l'Assemblée 
nationale.  
    "C'est une question de sécurité pour notre territoire et 
c'est la raison pour laquelle nous sommes actifs et nous sommes 
déterminés à l'accompagnement jusqu'à l'éradication de Daech 
(acronyme arabe de l'EI-NDLR) sur ce territoire", a-t-il ajouté. 
    Prévenant une nouvelle fois que la bataille serait longue, 
il a assuré que la France respecterait "scrupuleusement" les 
règles d'engagements "pour éviter les dégâts collatéraux". 
    Près de 500 soldats français sont actuellement en Irak où 
ils conseillent les combattants kurdes, les Peshmergas, forment 
les unités d'élite irakiennes et apportent leur appui en matière 
d'artillerie. 
    Au-delà de ce pilier formation, la France apporte son appui 
aérien aux forces locales sur le terrain via des frappes 
aériennes depuis ses deux bases de la région, en Jordanie et aux 
Emirats arabes unis, et son porte-avions Charles-de-Gaulle. 
 
 (Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant