Irak-Offensive kurde contre l'Etat islamique près de Mossoul

le
0
 (Actualisé avec précisions) 
    par Saif Hameed 
    WARDAK, Irak, 14 août (Reuters) - Les peshmergas kurdes ont 
lancé dimanche matin une nouvelle attaque contre les djihadistes 
de l'Etat islamique dans le cadre des opérations préparatoires 
en vue de reprendre Mossoul, ont annoncé des responsables 
kurdes. 
    La grande ville du Nord irakien est tombée aux mains de 
l'organisation sunnite fondamentaliste en juin 2014.  
    L'offensive de dimanche a été lancée après d'intenses tirs 
de mortiers et des frappes aériennes de la coalition 
internationale menée par les Etats-Unis contre l'EI, rapporte un 
correspondant de Reuters à Wardak, à 30 kilomètres au sud-est de 
Mossoul. 
    Les djihadistes ont répondu en tirant au mortier et en 
faisant exploser au moins deux voitures piégées. 
    Selon un commandant peshmerga, une dizaine de villages ont 
été pris aux combattants de l'EI alors que les forces kurdes se 
dirigeaient vers Gouer, la cible de l'opération, qui se trouve à 
une quarantaine de kilomètres au sud-est de Mossoul. 
    Des nuages de fumée noire ont été aperçus s'élevant du lieu 
des combats et des dizaines de civils brandissant des drapeaux 
blancs se sont précipités vers les lignes peshmergas. 
    S'ils parviennent à réparer un point détruit par l'EI à 
Gouer, les peshmergas pourront ouvrir un nouveau front autour de 
Mossoul. Le pont traverse un affluent du Tigre, le Grand Zab. 
    Dans un communiqué publié via son service d'informations 
Amak, l'EI indique que deux voitures piégées conduites par des 
kamikazes ont explosé dans un des villages pour bloquer 
l'avancée des forces kurdes et qu'elles ont fait des victimes 
parmi les peshmergas.  
    Les autorités du Kurdistan n'ont pas donné de bilan des 
combats, si ce n'est qu'elles ont confirmé la mort d'un 
cameraman d'une télévision kurde. Un journaliste a été blessé, 
ont-elles ajouté. 
    L'armée irakienne et les forces peshmergas de la province 
autonome kurde reprennent progressivement des villes autour de 
Mossoul, à 400 kilomètres au nord de la capitale, Bagdad. 
  
    Mossoul est la plus grande ville du "califat" proclamé par 
Abou Bakr al Baghdadi. Elle comptait près de deux millions 
d'habitants avant la guerre.   
     
 
 (Julie Carriat et Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant