Irak : Obama n'exclut pas «une action militaire ciblée et précise»

le
0
Irak : Obama n'exclut pas «une action militaire ciblée et précise»
Irak : Obama n'exclut pas «une action militaire ciblée et précise»

Alors que Bagdad avait demandé mercredi à Washington des frappes aériennes pour contrer l'avancée de jihadistes de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), ce jeudi le président démocrate américain Barack Obama n'a pas exclu d'éventuelles frappes ciblées. Washington pourrait envoyer jusqu'à 300 conseillers militaires en Irak pour «entraîner, assister et soutenir» les forces irakiennes. Barack Obama va dépêcher le secrétaire d'Etat John Kerry parler du conflit avec les dirigeants moyen-orientaux.

Ces conseillers, vraisemblablement issus des forces spéciales, ne seront pas des troupes qui iront au combat, a-t-il prévenu, ajoutant qu'avec les moyens de surveillance américains déjà déployés en Irak, Washington va être prêt à «une action militaire ciblée et précise si et quand nous déterminerons que la situation sur le terrain l'exige».

Des vols de surveillance déjà renforcés

Le président américain a précisé que toute décision d'action militaire se ferait «en étroite consultation avec le Congrès, les dirigeants irakiens et ceux de la région». Les Etats-Unis sont prêts à créer des «centres opérationnels conjoints», à Bagdad et dans le nord de l'Irak, afin de partager les renseignements et coordonner la planification des opérations contre les jihadistes de l'EIIL.

Les Etats-Unis ont déjà renforcé ces derniers jours leurs vols de surveillance du territoire irakien, y compris à l'aide de drones et de chasseurs F-18 décollant du porte-avions «George H.W. Bush», qui croise actuellement dans le Golfe.

Deux ans et demi après le retrait de leurs troupes d'Irak après un lourd engagement de huit ans, la Maison Blanche avait déjà exclu de «renvoyer des troupes américaines au combat en Irak». La présence de ces conseillers pourrait également servir à renforcer la sécurité de l'ambassade américaine de la capitale irakienne, selon un responsable américain.

VIDEO. Les Etats-Unis prêts ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant