Irak : nouvelles frappes américaines contre l'Etat islamique près de Mossoul

le
0
Irak : nouvelles frappes américaines contre l'Etat islamique près de Mossoul
Irak : nouvelles frappes américaines contre l'Etat islamique près de Mossoul

Ils sont désormais soutenus par la communauté internationale et très déterminés. Les combattants Kurdes d'Irak, les Peshmergas, sont en première ligne pour combattre les jihadistes de l'Etat islamique, qui sèment la terreur dans le nord du pays. Soutenus par les raids aériens américains, les Kurdes sont parvenus dimanche à infliger leur plus grosse défaite aux combattants radicaux de l'EI. 

Ils ont en effet repris aux jihadistes le barrage stratégique de Mossoul, le plus grand du pays et la place forte de l'EI en Irak. Une victoire notable alors qu'EI, qui compte quelque 15 000 combattants en Irak et le même nombre en Syrie, semble incontrôlable dans la région. Son chef, Abu Bakr Al-Baghdadi, a autoproclamé un «Califat» à cheval entre la Syrie et l'Irak et compte étendre ses frontières. 

Les combats entre peshmergas et jihadistes se poursuivaient ce lundi au sud du barrage de Mossoul, alors que des équipes d'experts parcouraient le site du barrage à la recherche d'engins explosifs qu'y auraient laissés les jihadistes, a indiqué Kawa Khatari, un responsable du plus important parti kurde. L'armée américaine a par ailleurs mené 15 attaques aériennes contre des positions de l'Etat islamique (EI) aux environs du barrage. 

Les frappes ont notamment détruit 9 positions de combats des insurgés, un checkpoint, six véhicules blindés, un blindé léger ainsi qu'un canon antiaérien monté sur un véhicule, a détaillé le commandement régional en charge de la région (Centcom) dans un communiqué. Depuis le 8 août, les Américains ont lancé un total de 68 frappes aériennes en Irak.

Lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche, lundi, le président américain a promis que les Etats-Unis poursuivraient une stratégie «à long terme pour inverser la tendance» contre les jihadistes de l'Etat islamique. Les forces américaines, réengagées militairement pour la première fois en Irak depuis leur retrait en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant