Irak : mais qui sont les Yazidis, ce peuple menacé ?

le
10
Irak : mais qui sont les Yazidis, ce peuple menacé ?
Irak : mais qui sont les Yazidis, ce peuple menacé ?

Ils sont méconnus mais occupent désormais les pensées de nombre de dirigeants occidentaux. Menacés par la famine et par les jihadistes, des milliers de Yazidis risquent de mourir dans les 48 prochaines heures si personne ne leur vient en aide, a prévenu ce samedi la députée irakienne Vian Dakhil.

Pour cette parlementaire yazidie, devenue le visage de cette communauté, «il ne reste qu'un ou deux jours pour aider ces gens. Après il vont commencer à mourir en masse». «Si les peshmergas (les forces kurdes), l'ONU, le gouvernement ne leur apportent pas un peu d'espoir maintenant, leur moral va s'effondrer, et ils vont mourir», a-t-elle ajouté, alors que des milliers de Yazidis, une minorité kurdophone connue pour adorer une divinité associée par les musulmans au diable, se sont réfugiés dans des montagnes arides du nord de l'Irak.

Depuis la prise dimanche par les jihadistes de la ville de Sinjar, où ils vivaient en nombre, ces derniers tentent de survivre dans les montagnes environnantes en s'abritant tant bien que mal dans des cavités, sans eau ni nourriture sous des chaleurs accablantes, les température pouvant atteindre les 50°.

Le sort des Yazidis au centre des préoccupations

Le compte à rebours pour sauver les Yazidis est lancé. Les attaques des jihadistes de l'Etat islamique en Irak contre cette communauté, quasiment inconnue jusqu'à la semaine dernière ont suscité l'indignation internationale. Barack Obama a ainsi accusé l'Etat islamique de viser «la destruction systématique de la totalité du peuple yazidi, ce qui constituerait un génocide.

Peu après ces déclarations, le président américain a autorisé des frappes aériennes sur des positions jihadistes, une première depuis le retrait des troupes américaines du pays fin 2011. Celles-ci ont pour objectif de freiner l'avancée des extrémistes sunnites qui menacent aussi la minorité chrétienne et le Kurdistan irakien.

Les Etats-Unis ont également ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • csoule le dimanche 10 aout 2014 à 16:29

    http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2014/08/06/25002-20140806ARTFIG00095-jean-pierre-chevenement-nous-avons-detruit-la-libye.php

  • csoule le dimanche 10 aout 2014 à 14:08

    Ce sont aux peuples concernés eux-mêmes d'instaurer dans leur pays respectif cet état républicain, démocratique et LAÏC alors aidons les dans cette action, non pas en leur fournissons des armes mais un soutien politique, financière et sociale allant dans ce sens. Que ce soit en Egypte, en Libye ou en Syrie.

  • csoule le dimanche 10 aout 2014 à 14:04

    Kadhafi, Saddam et maintenant Bachar el-Assad sont (étaient) certes des dictateurs sanguinaires, détestables et méprisables mais plutôt que de les combattre ne vaut-il pas mieux les pousser et les accompagner pour l'instauration d'un véritable état de droit dans ces pays ? Aucun pays où la violence avait été utilisé pour instaurer cet état de droit ne connait actuellement la paix, la stabilité et le progrès.

  • csoule le dimanche 10 aout 2014 à 13:40

    Prétendre que le régime communiste afghan s'était effondré tout seul est FAUX !!! Prétendre que Kadhafi et Saddam ont massacré leur propre peuple, au moins en comparaison à ce qui se passe actuellement, est également FAUX !!! Le régime communiste afghan, Kadhafi et Saddam (mais aussi Ben Ali et Hosni Moubarak) étaient certainement des dictateurs sanguinaires mais ils étaient au moins capable de maintenir la paix et la stabilité politique et sociale dans leur pays respectif !!!

  • csoule le dimanche 10 aout 2014 à 13:26

    ... que les premières femmes médecins, institutrices afghanes ont été formé, etc. Ce sont donc bien les américains et leurs alliés occidentaux qui ont déstabilisé la région en favorisant la montée des intégrismes sous toutes leurs formes !!! Nous pouvons même dire et affirmer qu'Oussama Ben Laden était bien un pur produit des américains, leur petites mains pour renverser le régime pro-soviétique afghan !!! Maintenant que le vin est tiré il faut le boire jusqu'au bout !!!

  • csoule le dimanche 10 aout 2014 à 13:18

    L'armée afghane avait renversé l'autorité monarchique pour y installer un régime pro-soviétique et les américains n'ont pas trouvé mieux que de celui de ARMER, de FORMER et de FINANCER les Talibans pour combattre l'Armée rouge présente dans le pays et leur mener la vie dure. Pourtant c'était à cette époque du régime militaire que les écoles ont été ouvertes pour tous et toutes, que les femmes ont vu leur droit reconnu, que la laïcité avait été instauré dans le pays, ...

  • csoule le dimanche 10 aout 2014 à 13:13

    M5441845, l'intervention des américains en Afghanistan ne date certainement pas du 11 septembre mais de bien plus tôt, en pleine guerre froide !!!L'Afghanistan était une de ces monarchies les plus absolues, archaïque et théocratique comme il en existait beaucoup dans cette région.Mais à cette époque il n'y avait pas de ces islamistes et autres fondamentalistes, en tout cas très loin de l'ampleur que nous connaissons actuellement.

  • M5441845 le samedi 9 aout 2014 à 20:45

    csoule. Un peu trop facile de réécrire l'histoire et de rendre l'occident coupable de tout. L'intervention en Afghanistan (après les attentas du 11 septembre) n'était pas pour combattre un régime communiste qui s'était effondré tout seul 10 ans plus tôt mais faire tomber un état qui était en train de devenir une réserve mondiale de terroristes. Quand a Kadhafi et Saddam leur point commun est surtout d'avoir massacré leur propre peuple. Je suis d'accord que leur chute n'a pas réglé les problèmes

  • csoule le samedi 9 aout 2014 à 20:22

    Ces puissances occidentales qui se prétendent être les défenseurs de la Démocratie, de l'Etat de droit, des libertés fondamentales, justifiant ainsi leur intervention en Afghanistan (combattre le régime communiste de l'époque), en Irak (Saddam Hussein), en Libye (Mouammar Kadhafi) et ont ainsi ouvert la boite de Pandore, devenu incapable de gérer l'après Kadhafi, l'après Hussein, etc., réduisant alors ces pays à l'état de néant.

  • csoule le samedi 9 aout 2014 à 20:16

    Il était temps que l'occident réagisse face à ces minorités qui depuis des siècles sont victimes de toutes sortes d'agressions physiques, psychologiques et morales n'ayant qu'un seul but, les exterminer.Des minorités présentes non seulement en Irak mais aussi dans tout le Moyen-Orient (en Iran, en Turquie, en Syrie, ...), en Afrique du nord et jusqu'à la péninsule indienne.