Irak : les Kurdes marchent sur la banlieue chrétienne de Mossoul

le , mis à jour le
0
Véhicules de l'armée du Kurdistan d'Irak, entre la base de Hasan Shami et le village de Muftia, repris à l'État islamique le 29 mai 2015.  
Véhicules de l'armée du Kurdistan d'Irak, entre la base de Hasan Shami et le village de Muftia, repris à l'État islamique le 29 mai 2015.  

Le hameau de Muftia, à seulement 35 km de Mossoul, vient d'être repris à l'État islamique avec quatre autres villages, ce dimanche à 10 heures du matin. Au milieu d'une large tache noire exhalant la poudre et le sang, un peshmerga attrape ce qu'il reste de la tête d'un combattant de l'EI et le jette derrière un muret. À côté, ses frères d'armes chargent un pick-up avec des bombes prises à l'ennemi, les désarmant d'un tour de main puis les entassant en vrac.

Dans une maison en ruine, Sorsh Mohamad, un autre soldat kurde de la division des Zeravani, les héros du jour, suit du doigt des dessins à la craie blanche sur un mur noir : « 300 mètres? », murmure-t-il. C'était le plan de défense des vaincus, écrasés en une demi-journée par une attaque-surprise massive de l'armée du Kurdistan d'Irak. Ils vivaient terrés dans des souterrains de cinq mètres de profondeur.

À travers jachères et tranchées du no man's land, des tractopelles et des bulldozers ont improvisé une route sur deux kilomètres, où se croisent désormais convois de renforts et Humvee criblés de balles. « Il n'y a pas eu beaucoup de résistance », assure le colonel Mahmoud, 52 ans ? dont 35 sous l'uniforme peshmerga ?, qui se repose à l'orée du village. « En trois heures, c'était fini. Mes hommes ont tué une quinzaine d'hommes de Daech. Nous avons arrêté trois voitures piégées. »

Une attaque-surprise massive contre...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant