Irak : les jihadistes s'attaquent à une ville proche de Bagdad

le
0
Irak : les jihadistes s'attaquent à une ville proche de Bagdad
Irak : les jihadistes s'attaquent à une ville proche de Bagdad

Les jihadistes poursuivent leur offensive armée mardi en Irak, attaquant une ville à moins de 100 km de Bagdad et s'emparant d'une grande partie d'une autre plus au nord. Ces différentes attaques sont qualifiées par l'ONU de «menace vitale» pour le pays.

Les Etats-Unis au coeur du conflit. Le président Barack Obama procède à «un examen minutieux de chaque option à sa disposition», parmi lesquelles des frappes aériennes grâce à des avions de combat ou des drones, un renforcement de l'aide au gouvernement irakien ou encore une coopération avec l'Iran, selon le secrétaire d'Etat John Kerry. Barack Obama a en outre annoncé le déploiement de 275 militaires américains pour protéger l'ambassade des Etats-Unis à Bagdad et les citoyens américains qui y travaillent, une force «équipée pour le combat».

L'envoyé spécial de l'ONU à Bagdad, Nickolay Mladenov, a jugé pour sa part que l'offensive était «une menace vitale pour l'Irak» ainsi qu'«un grave danger pour la région».

Les jihadistes continuent leur progression. En une semaine, les jihadistes de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), un groupe extrémiste déjà très actif dans la Syrie voisine, ont pris le contrôle de la deuxième ville d'Irak, Mossoul, d'une grande partie de sa province Ninive (nord), de Tikrit et d'autres secteurs des provinces de Salaheddine, Diyala (est) et Kirkouk (nord).

Les insurgés, qui visent notamment Bagdad, se trouvent à une centaine de km au nord de la capitale et à une soixantaine à l'ouest, où ils contrôlent déjà depuis janvier la ville de Fallouja, dans la province d'Al-Anbar frontalière de la Syrie.

Après plusieurs jours de déroute totale des forces de sécurité, les autorités ont affirmé dimanche avoir «repris l'initiative», assurant avoir tué 279 insurgés et repris samedi deux villes au nord de la capitale. Cependant, dans la nuit de lundi à mardi, des insurgés ont lancé une«"attaque à l'arme ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant