Irak : les jihadistes de Daech assiégés et bombardés à Tikrit

le
0
Irak : les jihadistes de Daech assiégés et bombardés à Tikrit
Irak : les jihadistes de Daech assiégés et bombardés à Tikrit

C'est une victoire encore fragile contre Daech. Depuis vendredi, les forces irakiennes ont réussi à encercler les combattants du groupe Etat islamique (EI) retranchés dans la ville stratégique de Tikrit, à mi-chemin entre Bagdad et Mossoul. Ce samedi, l'avancée est toutefois ralentie par les engins explosifs parsemés par les jihadistes. C'est donc par les airs que les militaires irakiens ont décidé d'attaquer les dernières poches de résistance, entre «60 et 70» combattants retranchés selon le porte-parole de l'armée qui estime qu'il faudra encore «trois jours» pour «libérer» la ville. De leur côté, Daech a promis de riposter en étendant son «califat», son territoire acquis par le sang en Irak et Syrie.

Selon un colonel de police, la moitié de la ville de Tikrit est désormais aux mains des forces de sécurité aidées par des miliciens chiites et des combattants sunnites. Mais impossible de confirmer dans l'immédiat de manière indépendante tant les tensions empêchent organismes internationaux et journalistes d'accéder à la zone.

10 000 pièges prêts à exploser ?

Deux jours après leur entrée, «nos forces encerclent les hommes armés dans le centre-ville, mais nous avançons lentement à cause du grand nombre d'engins explosifs», a précisé cette source policière anonyme. En effet, les jihadistes auraient truffé Tikrit de 10 000 bombes artisanales.

Une technique éprouvée par Daech qui a pour habitude de piéger les zones dans sa fuite, y laissant aussi des snipers et parfois des kamikazes pour lancer des voitures piégées sur l'ennemi.

Dans la matinée, six soldats ont ainsi déjà été tués et onze blessés dans un attentat à la voiture piégée dans le quartier d'Al-Dyum, selon le colonel et un commandant de l'armée.

Des victoires «illusoires» face à l'avancée de Daech

Cette offensive dans Tikrit a motivé plus encore les jihadistes dans leur vaste conquête. Daech a promis de se venger et de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant