Irak-Les combats se poursuivent à Baïdji et Ramadi

le , mis à jour à 14:11
0

BAGDAD, 5 juillet (Reuters) - Les combattants de l'organisation Etat islamique ont lancé samedi soir un nouvel assaut contre la ville de Baïdji, au nord de Bagdad, contraignant les forces gouvernementales à reculer, a-t-on appris dimanche de sources militaires et municipales. Baïdji et sa raffinerie, la plus grande du pays, sont un champ de bataille depuis que les djihadistes se sont emparés de la ville en juin 2014. Malgré une contre-offensive gouvernementale que l'armée et les miliciens chiites qui l'appuient disaient il y a quelques jours sur le point d'aboutir, l'EI a mené samedi soir deux attentats suicides à la voiture piégée en préambule à de violents combats qui ont repoussé les forces de Bagdad du centre-ville, ont reconnu deux colonels de l'armée. "Les combattants de l'EI tiennent encore des positions dans trois quartiers de Baïdji et continuent de recevoir des renforts", a dit l'un d'eux. A Ramadi, dernière grande ville tombée aux mains des djihadistes dans la province de Ramadi, à l'ouest de Bagdad, deux roquettes tirées samedi soir ont fait au moins 18 morts parmi les habitants qui se rassemblaient au moment de la rupture du jeûne du mois de ramadan, ont dit des témoins. Les victimes étaient tous des civils, a déclaré un habitant de Ramadi. (Ahmed Rasheed; Tangi Salaün pour le service français) )

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant