Irak : les Américains renoncent à évacuer les réfugiés yazidis

le
0
Irak : les Américains renoncent à évacuer les réfugiés yazidis
Irak : les Américains renoncent à évacuer les réfugiés yazidis

Alors que la France s'apprête à livrer des armes aux combattants kurdes, les Etats-Unis n'évacueront probablement pas les réfugiés yazidis coincés dans le nord de l'Irak, dans la région montagneuse et désertique des monts Sinjar, a fait savoir mercredi soir le Pentagone après une mission de reconnaissance sur place de soldats américains.

Ces réfugiés chassés par les jihadistes, que l'ONU estime à 20 000 ou 30 000, seraient «beaucoup moins nombreux» et vivraient dans «de meilleures conditions» qu'attendu selon le porte-parole du Pentagone, le contre-amiral John Kirby. Au cours des dernières nuits, des milliers d'entre eux auraient également réussi à quitter les monts Sinjar, cette région montagneuse et désertique. Les déplacés restant «continuent d'avoir accès à la nourriture et à l'eau» que les Etats-Unis larguent par avion, a-t-il assuré.

L'aide humanitaire s'accélère

Ces derniers jours, Américains et Britanniques ont procédé à des largages humanitaires sur ces montagnes. La France aussi a envoyé de l'aide et l'Australie va participer aux largages. Le Royaume-Uni a, par exemple, livré des litres d'eau potable, un millier de lampes marchant à l'énergie solaire et un millier d'abris pour se protéger de la chaleur.

Parallèlement à l'aide humanitaire, les Occidentaux ont décidé d'envoyer des armes aux forces kurdes. Après les Etats-Unis, la France a annoncé qu'elle leur livrerait des «armes sophistiquées» dans les prochaines heures. Laurent Fabius, le chef du Quai d'Orsay, doit d'ailleurs être entendu mercredi prochain par la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale sur la «situation en Irak», a annoncé jeudi la présidente de la commission, Elisabeth Guigou.

Londres a dit qu'elle acheminerait celles de pays tiers. L'Allemagne quant à elle envisage la fourniture de moyens militaires non létaux aux autorités régionales kurdes. Les ministres des Affaires étrangères ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant