Irak : le réseau ferré aux mains des jihadistes de l'EI

le
0

En Irak, les chemins de fer irakiens le symbole d'un rêve, celui d'un pays uni. Le vaste réseau construit par les Anglais pendant la première moitié du XXe siècle devait être rénové. Mais la plupart des gares se trouvent désormais entre les mains de l'Organisation de l'État islamique. Les Irakiens doivent donc se contenter d'un seul tronçon, entre Bagdad et Bassora, la grande ville du Sud. Reportage à bord de l'un des trains qui l'empruntent.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant