Irak-Le grand ayatollah Ali al Sistani met le Parlement en garde

le
0

BAGDAD, 6 novembre (Reuters) - Le grand ayatollah Ali al Sistani, plus haut dignitaire chiite irakien, a adressé vendredi une mise en garde au Parlement pour le dissuader de bloquer les réformes politiques prônées par le Premier ministre Haïdar al Abadi. "La nécessité de préserver la Constitution et la loi ne doit pas être employée par le corps législatif ni par aucune autre autorité pour faire échouer ou retarder les réformes", a déclaré Ali al Sistani, selon des propos relayées par un de ses représentants, apportant ainsi un soutien implicite au chef du gouvernement irakien. Haïdar al Abadi a lancé en août dernier une vaste campagne de lutte contre la corruption et la mauvaise gestion des administrations, ordonnant la réduction du nombre de postes gouvernementaux ou la baisse du traitement des fonctionnaires. Ces mesures ont été dénoncées par le parlement comme autant de violations de la Constitution. Une soixantaine de députés membres de la coalition de l'Etat de droit, au pouvoir en Irak, ont menacé la semaine dernière de retirer leur soutien au programme de réformes porté par le Premier ministre s'il ne répondait pas d'ici vendredi à leur volonté d'être davantage consultés. Lundi, le parlement irakien a voté une résolution interdisant au gouvernement de mettre en oeuvre des réformes politiques sans son accord préalable, avec l'objectif de restreindre la capacité d'action du Premier ministre Haïdar al Abadi. (Stephen Kalin et Saif Hameed,; Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant