Irak : le conseil de sécurité de l'ONU appelle à soutenir le gouvernement irakien

le
0
Irak : le conseil de sécurité de l'ONU appelle à soutenir le gouvernement irakien
Irak : le conseil de sécurité de l'ONU appelle à soutenir le gouvernement irakien

Le Conseil de sécurité de l'ONU, qui se réunissait jeudi soir à New York, a demandé à la communauté internationale de «soutenir le gouvernement irakien» face à la menace que fait peser l'avancée des jihadistes dans le nord du pays.Dans une déclaration unanime, les 15 pays membres du Conseil se déclarent «scandalisés» par le sort des milliers de Yazidis et de chrétiens chassés par l'Etat islamique et qui ont besoin «d'aide humanitaire urgente».

 Depuis plusieurs semaines, les chrétiens de Qaraqosh, ville située à 20 kilomètres de Mossoul, en Irak, se barricadaient, redoutant la progression des jihadistes de l'Etat islamique. Dans la nuit de mercredi à jeudi, ce groupe radical sunnite a finalement pris le contrôle de cette localité de 50 000 habitants, à 95% chrétienne et des villes de Tal Kayf, Bartella et Karamlesh, attisant l'inquiétude de plusieurs responsables chrétiens.

Paris prêt à apporter un «soutien» aux forces combattant les jihadistes

La France «vivement préoccupée» par cette attaque, avait demandé jeudi après-midi cette  réunion en urgence du Conseil de sécurité de l'Onu, selon Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères. «Le chef de l'Etat a confirmé la disponibilité de la France à apporter un soutien aux forces engagées dans ce combat», déclarait jeudi  la présidence française dans un communiqué, sans préciser la nature de ce soutien. 

Selon le New York Times, le président américain Barack Obama a étudié jeudi avec ses conseillers la possibilité de frappes aériennes ou de parachutages de vivres et de médicaments pour venir au secours de dizaines de milliers d'Irakiens menacés de mort par des jihadistes ultra-radicaux. La Maison Blanche a condamné jeudi la dernière offensive des jihadistes, parlant d'une situation «proche de la catastrophe humanitaire». Toutefois Washington a démenti catégoriquement jeudi soir les frappes évoquées par la force Kurde des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant