Irak : la veille de l'Aïd, attentat de l'EI sur un marché, 90 morts, dont 15 enfants

le
0
Une femme irakienne chiite pleure ses morts lors de l'attentat du 18 juillet 2015, à la veille de la fête de l'Aïd
Une femme irakienne chiite pleure ses morts lors de l'attentat du 18 juillet 2015, à la veille de la fête de l'Aïd

L'Irak pleurait ses morts ce samedi, au lendemain d'une des attaques à la voiture piégée les plus sanglantes des derniers mois, un attentat-suicide en plein marché qui a tué au moins 90 personnes et fait plus d'une centaine de blessés. Cet attentat mené vendredi à Khan Bani Saad à l'aide d'une voiture piégée et revendiqué par l'organisation État islamique (EI) est l'un des plus meurtriers depuis que le groupe extrémiste sunnite a conquis de vastes territoires en Irak il y a un an. Il intervient au moment où le pays célèbre l'Aïd, qui marque la fin du mois de jeûne du ramadan.

Enfants brûlés

Les habitants de cette ville majoritairement chiite située à 20 kilomètres au nord de Bagdad racontaient des scènes d'horreur au lendemain de l'attaque, qui a notamment coûté la vie à 15 enfants. « Il y avait des gens qui brûlaient dans leur voiture parce qu'aucune ambulance ou voiture de pompier ne parvenait à les atteindre », raconte Muthanna Saadoun, un employé de la voirie municipale. Ce conducteur de camion balayeur âgé de 25 ans a utilisé son véhicule pour éteindre des incendies déclenchés par l'explosion, qui a frappé en plein coeur d'un marché très animé.

L'explosion a causé d'énormes dégâts et creusé dans la rue un cratère de cinq mètres de large et deux mètres de profondeur - en revendiquant l'attaque, l'EI a affirmé que la voiture contenait trois tonnes d'explosifs. Plusieurs heures après, des...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant