Irak-La crise risque de nuire à la lutte contre l'EI, dit Abadi

le
0
    BAGDAD, 15 avril (Reuters) - La crise politique qui fait 
rage en Irak risque de nuire à la lutte contre les djihadistes 
de l'Etat islamique, a averti le Premier ministre Haïdar al 
Abadi.  
    Le parlement devait se prononcer cette semaine sur le 
remaniement ministériel auquel le chef du gouvernement souhaite 
procéder dans le cadre de son plan de lutte contre la 
corruption, mais le vote a été reporté à deux reprises, mercredi 
et jeudi.  
    Les députés en sont venus aux mains après l'annulation du 
premier vote et plusieurs dizaines ont participé le lendemain à 
une séance officieuse, au cours de laquelle il ont limogé le 
président de la Chambre.  
    "Le conflit affecte le travail parlementaire (...) et risque 
d'empêcher celui du gouvernement, ce qui pourrait avoir des 
conséquences sur les opérations héroïques menées pour libérer 
nos villes et nos villages", dit le Premier ministre dans un 
communiqué diffusé tard jeudi soir. 
    Sous la pression du clergé chiite, Haïdar al Abadi a annoncé 
en février son intention de remanier son gouvernement pour 
réduire l'influence des réseaux politiques et claniques qui se 
sont mis en place après l'éviction de Saddam Hussein, en 2003.  
    Après avoir proposé de former une équipe d'experts 
indépendants, il a ensuite revu sa liste pour y inclure des 
représentants des grands mouvements politiques, ce qui lui a 
valu les foudres de certains parlementaires décidés à en finir 
avec la corruption.  
 
 (Maher Chmaytelli, Jean-Philippe Lefief pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant