Irak : la bataille de Mossoul a débuté, inquiétude pour les civils

le , mis à jour à 20:32
2
Irak : la bataille de Mossoul a débuté, inquiétude pour les civils
Irak : la bataille de Mossoul a débuté, inquiétude pour les civils

L'inquiétude est grande pour les civils présents à Mossoul (Nord de l'Irak). Alors que l'offensive pour reprendre au groupe de l'Etat islamique (EI ou Daech, selon son acronyme arabe) a débuté dans la nuit de dimanche à ce lundi, et pourrait «durer des semaines, voire plus», selon le commandement américain, l'ONU (Organisation des Nations unies) se dit «extrêmement préoccupée» pour les 1,5 million de personnes qui se trouvent dans la ville. Un déplacement massif de population pourrait débuter «d'ici cinq à six jours», selon Lise Grande, la coordinatrice humanitaire de l'ONU, avec 200.000 déplacés «dans les deux premières semaines».

 

«Je suis extrêmement préoccupé pour (leur) sécurité. (Ces personnes) pourraient être touchées par les opérations militaires pour reprendre la ville à l'EI», a dit Stephen O'Brien, secrétaire général adjoint des Nations unies pour les affaires humanitaires et l'aide d'urgence. «Les familles sont exposées à un risque extrême d'être prises entre deux feux ou prises pour cibles par des snipers», a-t-il dit.

 

Peut-être «la plus grande opération humanitaire de 2016». «Nous faisons tout notre possible pour que toutes les mesures soient prises dans le cas du pire scénario humanitaire. Mais nous craignons qu'il y ait encore beaucoup à faire», admet Lise Grande, coordinatrice humanitaire de l'Onu pour l'Irak. «Dans le pire des cas, nous allons littéralement vers la plus grande opération humanitaire dans le monde en 2016» et, selon les Nations unies, un million de personnes pourraient être déplacées en quelques semaines.

 

Le Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) espère disposer de 11 camps d'ici à la fin de l'année avec une capacité de 120 000 personnes, tandis que les autorités irakiennes pensent pouvoir en accueillir 150 000 dans d'autres camps. Mais certains seront situés dans des zones actuellement contrôlées par l'EI, ce qui ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco il y a un mois

    la coalition a parachuté aux terroristes des lots de rasoirs et de savon à barbe pour qu'ils puissent être évacués parmi les civils : infiltration des réfugiés et dispersion dans le monde pour fomenter des attentats.

  • charleco il y a un mois

    Depuis le temps que l'offensive est annoncée, les terroristes ont eu le temps de poser les mines avant d'être évacués par les bons soins de l'ONU! Les Usa ont besoin d'eux ailleurs, notamment en Syrie et bientôt dans les territoires de la fédération de Russie et en Chine.