Irak-L'Etat islamique s'empare d'un village de l'Anbar

le
0

BAGDAD, 15 avril (Reuters) - L'Etat islamique a gagné du terrain mercredi dans l'ouest de l'Irak, s'emparant d'une nouvelle localité près de Ramadi, la capitale de la province d'Anbar, a-t-on appris auprès des autorités. Des centaines de familles ont fui le village d'Albou Ghanim, situé à 5 km au nord-est de Ramadi, lorsque les forces assurant la sécurité de ce village, attaquées dans la nuit par les djihadistes, et se sont retirées du secteur. Abou Jassim, qui a quitté le village dans la matinée, a rapporté que les combattants de l'EI ont installé un poste de contrôle à l'entrée principale de la localité et qu'ils y ont planté leur étendard. "L'Etat islamique nous a stoppés et ils nous ont dit qu'ils étaient venus nous libérer des 'Safavides' et des 'rejectionnistes'", a-t-il dit, utilisant les termes qu'empruntent les djihadistes pour désigner les chiites. "Nous leur avons expliqué que nous partions parce que les enfants sont terrifiés. Ils nous ont laissés partir et nous avons vu des cadavres dans les rues, de policiers et de civils." Après la reprise de Tikrit, au nord-ouest de Bagdad, au tout début du mois, le gouvernement irakien a annoncé la semaine dernière le début d'une nouvelle offensive pour reprendre le bastion sunnite de l'Anbar, vaste province s'ouvrant à l'ouest de la capitale. Depuis, l'EI fait des incursions à la périphérie nord de Ramadi. Deux bataillons de la police fédérale sont arrivés mercredi à Ramadi pour renforcer les forces gouvernementales assiégées par les combattants de l'EI. Dans un communiqué, la coalition conduite par les Etats-Unis a annoncé avoir mené des frappes aériennes près de Ramadi. Elle a également visé des positions près de Falloudja, la deuxième ville de la province d'Anbar. Les avions de la coalition ont également visé les secteurs de Mossoul, Sindjar et Tal Hafar, dans la province de Ninive (nord), et de Baidji, à une quarantaine de kilomètres de Tikrit, où les combats se poursuivent. Les forces de sécurité y affrontent des djihadistes qui tentent de s'emparer d'un complexe de raffineries. La lutte contre l'Etat islamique a été au centre des discussions qui se sont tenues mardi à la Maison blanche entre le Premier ministre irakien Haïdar al Abadi et Barack Obama. Le président américain a souligné que Washington voulait s'assurer que les forces irakiennes soient en mesure de vaincre les djihadistes mais il n'a pas dit si des hélicoptères de combat ou d'autres armements leur seraient livrés. (voir ID:nL5N0XB4D2 ) (Saif Hamid; Danielle Rouquié et Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant