Irak-L'EI a tué 85 membres supplémentaires d'une tribu sunnite

le
0

BAGDAD, 1er novembre (Reuters) - Des combattants de l'Etat islamique (EI) ont exécuté 85 membres supplémentaires de la tribu sunnite irakienne Albou Nimr, poursuivant une campagne de meurtres de masse lancée la semaine dernière en représailles contre la résistance opposée par cette tribu à son avancée. Cheik Nahim al Gahoud, l'un des chefs de la tribu, a déclaré samedi à Reuters que l'EI avait tué 50 personnes vendredi au nord de Ramadi, la capitale de la province d'Anbar. Par ailleurs, un responsable des services de sécurité a dit que 35 corps avaient été trouvés dans une fosse commune aux abords de Ramadi. Les victimes avaient les mains liées et les yeux bandés, a-t-il précisé. Jeudi, des témoins et des membres des services de sécurité avaient fait état de l'exécution d'au moins 220 membres de la tribu Albou Nimr, qui s'est opposée à la prise par les djihadistes de territoires à l'ouest de Bagdad. Cette campagne tend à démontrer que les djihadistes d'Abou Bakr al Bagdadi, l'émir de l'Etat islamique, ont préservé leurs capacités d'action en dépit des frappes aériennes de la coalition militaire mise sur pied par les Etats-Unis depuis cet été. Elle illustre aussi la méfiance entre le gouvernement irakien, majoritairement chiite, et les tribus sunnites: le cheikh Gahoud a précisé qu'il avait réclamé à plusieurs reprises au gouvernement de lui livrer des armes mais que ses appels étaient restés sans réponse. Les massacres se sont produits après que des centaines de combattants de sa tribu, à court de vivres et de munitions, ont tenté de fuir, il y a un peu plus d'une semaine, le village de Zaouïat Albou Nimr, à 45 km au nord-ouest de Ramadi, mais ont été capturés par les djihadistes de l'EI. Ils opposaient jusque là une farouche résistance aux islamistes qui contrôlaient déjà une large partie de l'immense province d'Anbar, qui s'étend entre Bagdad et les frontière syrienne, jordanienne et saoudienne. (voir ID:nL6N0SI5XH ) (Raheem Salman et Ahmed Rasheed; Marc Angrand et Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant