Irak-L'armée reprend en grande partie la raffinerie de Baïdji

le
0

TIKRIT, Irak, 15 octobre (Reuters) - L'armée irakienne aidée par des miliciens chiites a repris jeudi le contrôle de la majeure partie de la raffinerie de Baïdji, la plus importante d'Irak, qui était tenue par les combattants de l'Etat islamique (EI), indiquent des responsables des services de sécurité. L'information n'a pas pu être confirmée de manière indépendante, la situation étant trop dangereuse pour que des journalistes puissent se rendre sur la zone des combats à environ 190 km au nord de Bagdad. Appuyée par des frappes aériennes américaines, l'offensive de l'armée irakienne et de miliciens volontaires, principalement des chiites, a été lancée mercredi contre ce site qui a changé plusieurs fois de mains depuis que les djihadistes sunnites se sont emparés de près d'un tiers du pays l'an passé. Un porte-parole des services de l'anti-terrorisme irakien a indiqué que les forces progouvernementales avaient récupéré une grande partie du complexe pétrolier, proche de Baïdji, et tentaient d'éliminer les dernières poches de résistance. La police irakienne a, quant à elle, repris position dans de nombreux quartiers de la ville elle-même, a indiqué le maire Mohammed Mahmoud. "Je peux vous confirmer que nos forces ont remporté la bataille de la raffinerie et celle de la ville de Baïdji. Nous contrôlons la plupart des quartiers et nous avons cerné des tireurs embusqués de Daech coincés dans plusieurs immeubles", a-t-il ajouté. Les djihadistes ont subi un important revers en avril dernier lorsqu'ils ont été chassés de Tikrit, fief de l'ancien dirigeant irakien Saddam Hussein. Ils avaient compensé cette perte en s'emparant de Baïdji et en progressant dans la province occidentale d'Anbar, actuellement l'un des plus importants théâtres d'opérations militaires en Irak. (Ghazwan Hassan à Tikrit et Ahmed Rasheed à Bagdad; Pierre Sérisier pour le service français, édité par Tangi Salaün)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant