Irak-L'armée repousse un assaut de l'EI contre un barrage sur l'Euphrate

le
0

BAGDAD, 15 février (Reuters) - Les forces de sécurité irakiennes, épaulées par des miliciens chiites, ont repoussé aux premières heures de dimanche une attaque lancée par les djihadistes sunnites du groupe Etat islamique (EI) contre un barrage sur l'Euphrate, au nord de Bagdad, ont déclaré un responsable local et des sources proches des services de sécurité. Les combattants de l'EI ont attaqué les forces gouvernementales déployées dans le secteur du barrage, dans les environs de la ville d'Al Oudhaïm, à 90 km au nord de la capitale. Les combats ont duré autour de sept heures, déclarait-on de sources militaire et policière. "Les combattants de Daech (NDLR, le groupe EI) ont attaqué le secteur du barrage à partir du nord-ouest, au moyen de plusieurs voitures-suicide dirigées contre les positions de l'armée. Nos forces ont réussi à repousser les assaillants", a déclaré le chef du conseil d'Al Oudhaïm, Mohammed Dhefan. Par ailleurs, trois personnes ont péri dans l'explosion d'une bombe dans la ville d'Al Wihda, à 25 km au sud de Bagdad, a-t-on appris de source proche de la police. (Ahmed Rasheed; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant