Irak-Interventions étrangères dans le Nord, selon un responsable

le
0
    BAGDAD, 8 janvier (Reuters) - Des forces spéciales 
étrangères ont récemment mené une série d'opérations à Haouidja, 
l'un des fiefs de l'Etat islamique dans le nord de l'Irak, pour 
préparer la reprise de Mossoul, ville la plus importante tenue 
par les djihadistes, a annoncé vendredi le président du 
Parlement, Salim al Djabouri. 
    Washington et Bagdad assurent que les forces spéciales 
américaines ne sont pas intervenues depuis octobre dans cette 
localité située à 210 km au nord de la capitale. Elles avaient 
alors secouru 69 militaires irakiens détenus par l'EI et un 
membre du commando avait trouvé la mort dans l'opération. 
  
    La chaîne de télévision émiratie Al Hadath et les médias 
irakiens ont toutefois signalé une demi-douzaine de raids des 
forces américaines dans ce secteur depuis la fin décembre, ce 
que le colonel Steve Warren, porte-parole de la coalition 
internationale formée pour combattre le mouvement djihadiste, a 
démenti cette semaine. 
    Washington a annoncé le mois dernier l'envoi d'une nouvelle 
unité d'une centaine d'hommes pour combattre l'EI en Irak et en 
Syrie sans en détailler la mission.  
    Evoquant le sauvetage d'octobre, Sami al Djabouri, sunnite 
le plus haut placé dans l'administration irakienne, a affirmé à 
Reuters qu'il s'était "répété une deuxième et une troisième 
fois". 
    "Ces opérations portent leurs fruits. Elles permettent 
d'éliminer des terroristes et de libérer des innocents, ce qui 
est positif pour nous", a-t-il poursuivi, ajoutant qu'elles 
n'avaient pas permis de chasser l'EI d'Haouidja, mais lui 
avaient porté un "coup sévère". 
 
 (Stephen Kalin et Maher Chmaytelli, Jean-Philippe Lefief pour 
le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant