Irak-Il faut aider les tribus sunnites, dit un dignitaire chiite

le
0

BAGDAD, 31 octobre (Reuters) - Le grand ayatollah Ali Sistani, le plus haut dignitaire chiite d'Irak, a appelé vendredi le gouvernement irakien à aider les tribus sunnites qui luttent contre l'Etat islamique après l'exécution par les djihadistes de 220 hommes d'une tribu sunnite. Ces commentaires illustrent la manière dont certains chiites et sunnites ont décidé de mettre de côté leurs différends religieux face à la menace des ultra-fondamentalistes de l'EI. Certains sunnites, qui se sentent marginalisés depuis la chute de Saddam Hussein, se sont rangés du côté de l'Etat islamique, mais d'autres ont décidé de lutter contre. Quitte à en payer le prix fort comme le montre la découverte jeudi de deux charniers contenant au moins 220 corps de la tribu sunnite Albou Nimr, qui avaient été enlevés par les djihadistes quels jours plus tôt parce qu'ils s'opposaient à l'EI. "Ce qui est demandé au gouvernement irakien (...) est d'apporter rapidement un soutien aux fils de cette tribu et à d'autres tribus qui luttent contre les terroristes de Daech (acronyme arabe de l'Etat islamique)", a déclaré Ali Sistani lors d'un discours lu par un de ses assistants dans la ville sainte de Kerbala après la prière du vendredi. "Cela donnera l'occasion aux autres tribus de rejoindre les combattants contre Daech", a-t-il ajouté. L'ayatollah Sistani, qui est âgé de 84 ans, vit reclus et fait toujours lire ses messages par un porte-parole. Presque toutes les victimes retrouvées dans les deux charniers jeudi étaient membres de la police ou d'une milice appelée Sahoua (Réveil), créée avec le soutien du gouvernement américain pour lutter contre Al Qaïda en 2006-2007. (Rahim Salman; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant