Irak : François Hollande tente de redorer son blason

le
3
François Hollande aux côtés du président irakien Fouad Massoum et de son ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius.
François Hollande aux côtés du président irakien Fouad Massoum et de son ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius.

S'il vit l'enfer en politique intérieure, le président de la République s'est offert un ballon d'oxygène sur le plan international. Lundi matin, au coeur du salon de l'Horloge du Quai-d'Orsay, où se côtoient tapisseries géantes d'époque et lustres majestueux, est apparu un président souriant. Assis face à lui, le secrétaire d'État américain John Kerry, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, ou encore Federica Mogherini, nouvelle chef de la diplomatie européenne. Au total, pas moins de 26 responsables internationaux étaient présents à Paris pour discuter de la crise en Irak."Votre présence ici à nos côtés traduit le sens de l'initiative que nous avons nous-mêmes lancée. Nous voulions que se tienne ici à Paris, avec vous, une conférence pour la sécurité et la paix en Irak et contre le terrorisme", lance avec fermeté le chef de l'État, ô combien à l'aise dans son costume de chef de guerre, déjà revêtu au Mali et en Centrafrique. Pourtant, si François Hollande se retrouve sous les projecteurs de cette grand-messe diplomatique, ce sont bien les États-Unis qui demeurent aux avant-postes de la guerre contre l'État islamique (EI) en Irak. Depuis le 8 août dernier, l'aviation américaine bombarde les positions djihadistes et arme les soldats kurdes pershmergas pour les combattre. Quand "Daesh" devient "Dash"Mais la décapitation par les djihadistes de deux journalistes américains a bouleversé le...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le lundi 15 sept 2014 à 22:23

    son blason....., ce pauvre manant des temps modernes !!!!! au gibet....sa place entre les putassiers et autres voleurs de grands chemins.

  • knbskin le lundi 15 sept 2014 à 19:04

    Si Charismou Ier peut faire le clown en jouant au généchef, c'est à De Gaulle qu'il le doit ... et c'est la seule institution en France que le PS n'a pas (encore ?) totalement détruite. Pourtant, ce n'est pas faute d'avoir essayé dans les années 70 ... :D

  • cavalair le lundi 15 sept 2014 à 18:25

    Je ne savais pas que les socialiste aimant les pauvres avaient un blason...