Irak : Fabius appelle tous les pays de la région à agir contre l'Etat islamique

le
0
Irak : Fabius appelle tous les pays de la région à agir contre l'Etat islamique
Irak : Fabius appelle tous les pays de la région à agir contre l'Etat islamique

Le chef de la diplomatie française Laurent Fabius a souhaité mercredi que tous les pays de la région moyen-orientale, y compris l'Iran, ainsi que les cinq permanents du Conseil de sécurité de l'ONU, agissent en commun contre les jihadistes de l'Etat islamique (EI). Une déclaration qui intervient alors que l'Iran a annoncé qu'il avait aidé les Kurdes irakiens et que des consultations étaient menées avec certains pays européens.

L'opération humanitaire organisée par le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) visant à aider un demi-million de personnes dans le nord de l'Irak a débuté. Par ailleurs, les forces américaines ont procédé à de nouvelles frappes contre l'Etat islamique en Irak après la diffusion d'une vidéo, authentifiée, montrant la décapitation d'un journaliste américain et où les jihadistes menacent d'en exécuter un autre si les bombardements continuent.

Fabius : pour l'EI, «nous sommes tous des gens à abattre»

Alors que François Hollande a annoncé mercredi une conférence internationale en septembre sur la sécurité en Irak, le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius s'est exprimé devant la Commission Affaires étrangères et Défense : «Nous voulons que l'ensemble des pays de la région, les pays arabes mais aussi l'Iran, et le P5 (les 5 pays membres permanents du Conseil de sécurité*) se joignent à cette action». Cette conférence devrait permettre de «prendre une série de dispositions en matière de renseignement et en matière militaire», et de prendre des mesures pour «couper les ressources» de l'État islamique.

Reconnaissant que ce groupe se comportait comme «un véritable État» dans les régions qu'il contrôle, il a également estimé nécessaire de «mener une action sociale pour couper les soutiens» dont l'EI peut disposer dans la population. «Ce groupe terroriste là est d'une dangerosité et d'une nature différentes des autres. Nous avons une entreprise ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant