Irak-Fabius appelle l'Union européenne à se mobiliser d'urgence

le
1

* L'UE doit répondre à l'appel sur les armes et le pont aérien * Le silence de Bruxelles critiqué en France PARIS, 11 août (Reuters) - Laurent Fabius a appelé lundi à l'Union européenne à se mobiliser d'urgence pour répondre à l'appel à l'aide lancé par les Kurdes d'Irak face à la situation humanitaire "dramatique" des chrétiens et des yazidis persécutés par les djihadistes de l'Etat islamique (EI). "Devant le drame qui se joue à ses portes, l'Europe ne peut rester inactive", écrit le chef de la diplomatie française dans une lettre à la Haute représentante de l'Union européenne pour les Affaires étrangères, Catherine Ashton. "C'est un impératif moral de solidarité avec les communautés persécutées. C'est aussi ce qu'exigent l'intérêt stratégique européen et la défense des libertés", ajoute le ministre, qui appelle à la tenue d'une réunion spéciale du conseil des ministres des Affaires étrangères de l'UE sur l'Irak. Depuis la prise de Mossoul le 10 juin dernier par les combattants de l'EI, plusieurs voix se sont élevées, notamment dans les rangs de l'opposition en France, pour réclamer une initiative forte de la part de l'Union européenne. Lors d'une rencontre avec Laurent Fabius dimanche à Erbil, le président du Kurdistan irakien Massoud Barzani a demandé la mise en place "en extrême urgence" d'un pont aérien d'aide humanitaire de l'Europe vers le Nord de l'Irak, rapporte le chef de la diplomatie française à Catherine Ashton. Massoud Barzani a également "insisté sur la nécessité impérieuse de disposer d'armements et de munitions lui permettant d'affronter et de battre" l'organisation sunnite qui a proclamé un califat dans les zones passées sous son contrôle en Irak et en Syrie. "Il est indispensable que l'Union Européenne se mobilise dès aujourd'hui pour répondre à cet appel à l'aide", écrit Laurent Fabius. "MUETTE" A l'initiative de la France, une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'Onu s'est tenue la semaine dernière et a débouché sur une condamnation des attaques des djihadistes irakiens et sur un appel lancé à la communauté internationale à soutenir le gouvernement et le peuple irakiens. Paris, qui exclut toute intervention militaire en Irak, contrairement aux Etats-Unis qui mènent des frappes aériennes ciblées sur des positions de l'EI, n'a pas écarté l'option de livraison contrôlée d'armes aux combattants kurdes. Cette question devrait être évoquée dans les prochains jours par Paris avec ses partenaires européens, selon Laurent Fabius. Le silence de l'Union européenne face à une situation qualifiée par certains de génocide commis à l'encontre des chrétiens d'Irak et de la minorité yazidie, a été une nouvelle fois dénoncée lundi par plusieurs élus français. "Il est nécessaire que l'Europe notamment prenne le relais, on aimerait entendre la voix de Catherine Ashton, connaître son visage et sa voix (...) qui est malheureusement souvent muette", a déclaré le porte-parole du PS Olivier Faure sur RTL. L'ancien ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner s'est également livré sur Europe 1 à une violente charge contre Catherine Ashton, qui quittera ses fonctions à l'automne. "Où est l'Europe encore une fois? Les Français et les Anglais aussi font tout à fait leur travail mais où est l'Europe?", a-t-il demandé. (Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7361806 le mardi 12 aout 2014 à 09:57

    FRECHE son cops du PS (dcd) disait que ce mec ne faisait pas trés catholique... FABIUS à bien changé , il va bientot distribuer sa fortune !