Irak et Afghanistan : le Pentagone forcé de dévoiler les photos de détenus torturés

le
0
Irak et Afghanistan : le Pentagone forcé de dévoiler les photos de détenus torturés
Irak et Afghanistan : le Pentagone forcé de dévoiler les photos de détenus torturés

Après douze ans de bataille politique et juridique, le Pentagone va finalement diffuser des photos qui n'avaient jusqu'alors jamais été publiées et montrent les sévices subis par des détenus en Irak et en Afghanistan au début de la décennie 2000, a indiqué mercredi une ONG américaine.

L'association de défense des libertés civiles Aclu a annoncé que 198 de ces photos devraient être publiées d'ici vendredi. Depuis 2004, l'Aclu cherche à obtenir devant la justice la publication de 2.000 documents montrant les sévices subis par les prisonniers, en application d'une loi sur la liberté d'informer. Mais elle s'est heurtée aux secrétaires à la Défense successifs, qui craignaient que ces photos très choquantes n'attisent la haine contre les soldats américains. En 2009, le Congrès a adopté une loi permettant au secrétaire à la Défense de bloquer leur diffusion, s'il estime que cela menace la sécurité d'Américains. Le déblocage s'est produit en novembre 2015, lorsque l'actuel secrétaire à la Défense Ashton Carter a décidé de lever son veto pour 198 photos.

Des photos montrant les sévices ou humiliations subis par les détenus en Irak, comme ici Charles Garner souriant devant le corps d'un détenu mort à la prison d'Abou Ghraïb le 19 mai 2004, ont déjà été diffusées. (Photo : AFP.)

«Nous ne savons pas ce qu'elles représentent, mais ce doit être relativement modéré puisque que le gouvernement a accepté de les rendre publiques», a indiqué Josh Bell, un porte-parole de l'Aclu. «Nous continuons nos procédures judiciaires pour obtenir la publication des 1800 photos restantes, qui sont celles qui montrent jusqu'où les sévices ont été», a-t-il dit.

Les documents doivent être mis en ligne sur le site http://www.dod.mil/pubs/foi/ d'ici vendredi, selon l'Aclu. Selon l'Aclu, les photos pourraient notamment contenir des images prises dans la célèbre prison d'Abou Ghraïb.

En avril 2004, dans la prison ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant