Irak : des chefs djihadistes ont fui Mossoul

le
0
Des soldats irakiens près de la ville de Qayyarah, à 60 kilomètres au sud de Mossoul, le mercredi 19 octobre.
Des soldats irakiens près de la ville de Qayyarah, à 60 kilomètres au sud de Mossoul, le mercredi 19 octobre.

De nouveaux assauts devraient avoir lieu dans la journée de jeudi, mais l’organisation Etat islamique retient des civils, malgré la fuite de certaines figures djihadistes.

Les forces irakiennes s’apprêtent à lancer, jeudi 20 octobre, plusieurs assauts autour de Mossoul, le dernier bastion du groupe Etat islamique (EI) en Irak, que des chefs djihadistes ont déjà quitté, selon un général américain.

Depuis lundi, les forces fédérales et kurdes irakiennes ont fait de rapides progrès, se rapprochant depuis plusieurs directions de la deuxième ville d’Irak. Elles sont appuyées par la coalition internationale dirigée par Washington qui, outre son aviation, a des militaires sur le terrain pour les conseiller.

Avant d’atteindre les abords directs de la ville, où 3 000 à 4 000 combattants seraient retranchés, les forces progouvernementales doivent d’abord s’emparer de territoires contrôlés par l’EI tout autour de la cité. Cette bataille sera « difficile », a prévenu le président américain Barack Obama.

Des dizaines de villages repris A 15 km au sud-est de Mossoul, les forces fédérales sont entrées mardi dans plusieurs quartiers de la ville chrétienne de Qaraqosh, suscitant des manifestations de joie parmi les chrétiens de la région réfugiés à Erbil, capitale de la région autonome du Kurdistan irakien. Des officiers du contre-terrorisme irakien ont affirmé que leurs forces étaient en passe de chasser les djihadistes de cette ville.

« Il y a des poches [de résistance], des combats, les djihadistes envoient des voitures piégées, mais cela ne les aidera pas » a déclaré le lieutenant Riyadh Tawfiq, commandant des forces terrestres irakiennes.

Les forc...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant