Irak : des bikers en croisade contre le groupe État islamique

le
0
Une bande de motards néerlandais, les No Surrender, a rejoint les rangs de combattants kurdes du nord de l'Irak. Rencontre avec Ron.
Une bande de motards néerlandais, les No Surrender, a rejoint les rangs de combattants kurdes du nord de l'Irak. Rencontre avec Ron.

Ils sont les soutiens les plus inattendus des Kurdes dans leur lutte contre le groupe terroriste État islamique. Une bande de motards néerlandais, les "No Surrender", a rejoint les rangs de combattants kurdes du nord de l'Irak. Sur ces images de la télévision kurde, Ron, l'un des ses membres, affiche sans détour sa motivation : "Les Kurdes ont été oppressés pendant si longtemps, alors en plus quand les Yazidis sont tués - et de quelle manière -, vous ne pouvez pas rester assis chez vous sur votre canapé". Sans entrer dans les détails, Ron explique qu'il est entrepreneur aux Pays-Bas et qu'il a déjà vécu ce genre d'expérience militaire. Mais à la question de savoir depuis combien de temps et comment ces gros bras ont rejoint la zone de guerre, le motard devient évasif : "Ce n'est pas important de savoir depuis quand je suis ici. Ce qui est sûr, c'est que je reste jusqu'à ce que Daech soit bouté hors du territoire kurde". Aux Pays-Bas, l'implication de ces motards dans une zone de guerre a fait réagir les autorités. Pour l'instant, rien de punissable estime le parquet néerlandais, les combattants kurdes d'Irak n'étant pas considérés comme des terroristes, à la différence des djihadistes de l'État islamique.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant