Irak : Daech diffuse la vidéo d'un camp d'entraînement jihadiste pour enfants

le
0
Irak : Daech diffuse la vidéo d'un camp d'entraînement jihadiste pour enfants
Irak : Daech diffuse la vidéo d'un camp d'entraînement jihadiste pour enfants

De nombreuses rumeurs faisaient état de leur existence. Le groupe Etat Islamique a diffusé lundi une vidéo présentant un camp d'entraînement au jihad pour enfants, qui serait situé près de la ville de Ninive, au nord de l'Irak. Le document, identifié par des journalistes de RFI et France 24, montre de jeunes enfants, dont l'âge ne semble pas dépasser 14 ans, s'entraîner à différentes formes de combats sous l'oeil d'adultes, militants de Daech.

Dans un hangar, les jeunes apprentis, entièrement vêtus de noir, débutent  un simulacre de combat devant la caméra. Les prises d'art martiaux sont factices et une grande partie des enfants se laisse tomber, jusqu'à ce qu'un seul d'entre eux reste debout. Alors, un des garçons à terre se rue sur lui, couteau à la main, et un combat au corps à corps s'engage. L'enfant debout se débarrasse rapidement de son opposant, et le désarme en mimant le geste de lui tordre le bras.

La deuxième partie de la vidéo est plus glaçante. En ligne, les enfants reçoivent tour à tour les coups d'un adulte. Ils doivent encaisser sans broncher. D'abord une quinzaine de coups dans le ventre et le torse puis quatre coups de pieds dans les cuisses avant un coup de pied final dans l'estomac qui les propulse quelques mètres en arrière. Malgré la douleur, les enfants reprennent aussitôt leur place et tentent de ne rien laisser paraître.

Mauvais traitements et entraînement à la kalachnikov

Les mauvais traitements se poursuivent lorsque les «superviseurs» entreprennent de casser de fine tiges de bois sur le ventre des enfants. Les baguettes se brisent dans un bruit sec. Quatre garçons sont ensuite invités à casser ce qui ressemble à des plaques de céramique sur leur crânes. Ils s'exécutent en criant «Allah Akbar». La fin de l'entraînement à l'intérieur consiste en une séance de pompes collectives, interrompues par les coups des encadrants.

Dehors, les enfants sont entraînés au maniement ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant